Roméo Dou, cet ivoirien qui vit de vers de terre. (#006)

November 13, 2017

Gagner de l'argent en supprimant les engrais chimiques, c'est le pari de cet ivoirien qui s'est lancé dans l'élevage de vers de terre... à reproduire !

Article issu de www.afrkmag.com

 

Bien gagner sa vie grâce aux vers de terre, peut paraitre assez curieux, mais Roméo Dou, vient de créer une activité qui se révèle assez fructueuse.

 

Microbiologiste de formation, Roméo Dou pratique un élévage assez étrange, avec un troupeau assez curieux. Cet ivoirien de 37 ans a choisi d’élever des vers de terre, il possède plusieurs centaines de millions de lombrics. Si ces petites bestioles font peur à certains, elles lui rapportent à lui, beaucoup d’argent.

 

Roméo Dou explique que les vers de terre sont d’excellents engrais.

 

Il utilise ses lombrics pour produire un fertilisant 100% biologique à base de résidus de cacao. Quand il n’élève pas ses vers dans sa ferme, il récupère des cabosses de cacao en décomposition dans les champs.

 

Il s’est spécialisé dans le lombric compostage et son entreprise « Microfertile » ne vend qu’aux petits agriculteurs.

 

"J’ai réalisé que les vers de surface avaient un rôle vital pour les plantes. En analysant leurs excréments, on y retrouve une très grande richesse. Des éléments nutritifs et surtout des phytohormones qui sont très utiles à la plante" , explique le lombriculteur.

 

Selon ses travaux, les hormones végétales des lombrics renforcent les défenses immunitaires et favorisent la croissance des végétaux. Elles aident même à la conservation des fruits et améliorent la saveur. Et son produit séduit de plus en plus de petits producteurs.

 

"J’utilise l’engrais Microfertile depuis 4 mois et il faut dire que depuis que j’ai commencé à l’utiliser, mes productions ont quasiment doublé et sont de meilleure qualité. De plus, l’engrais de Roméo coûte dix fois moins cher que les engrais habituels qui sont pour la plupart chimiques" , constate Abdoul Karim Diarrassouba, cultivateur de Poivron hors sol à Cocody à Abidjan.

 

La plupart de ces agriculteurs n’avaient encore jamais fait usage d’engrais, quel qu’il soit. Ce compost naturel leur permet de doubler voir tripler leur revenu. Pour Roméo, c’est la principale motivation pour aller encore plus loin.

 

Il faut aussi noter que le produit microfertile résiste également à l’eau de ruissellement qui souvent emporte près de 80% du produit déversé dans le sol. Cet engrais naturel peut rester incrusté pendant plusieurs mois aux pieds de la plante.

 

2 Avril 2017

PHARELY

 

Source : http://www.afrikmag.com/romeo-dou-cet-ivoirien-qui-vit-de-vers-de-terre/

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

Les débuts dans l'éolien

November 19, 2016

1/1
Please reload

Recent Posts

October 27, 2018

Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

© 2017 by manaomanga

Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Icône sociale YouTube
Suivez nous !