Pourquoi j'ai créé une école où les enfants font ce qu'ils veulent ? (#006)

November 11, 2017

Ramïn FARHANGI nous propose ici une approche de l'éducation et de l'enseignement à l'opposer de notre système scolaire traditionnel... Cette proposition permet de réfléchir sur notre modèle et certains de ses excès... La solution est-elle pour autant dans cette "Ecole Dynamique" ?

L’Ecole Dynamique est une micro-société démocratique où les enfants sont libres de faire leurs propres choix concernant leurs apprentissages et tous les autres domaines de la vie. Elle est ainsi libérée des programmes scolaires, des emplois du temps et des classes d’âges. La Sudbury-Valley School adopte cette approche depuis 1969 et connaît des résultats qui défient toute sagesse conventionnelle. Elle renoue au final avec la tradition socratique d’admettre notre ignorance de ce qu’est une bonne éducation pour la jeunesse, laisser l’enfant être qui il est, sans le juger, sans projeter sur lui celui que nous aimerions qu’il soit. Risible folie ou révolution copernicienne ?

 

Anciennement consultant en direction générale d’entreprise au BCG, Ramïn renoue à 26 ans avec son rêve depuis toujours, celui d’enseigner. Avide de recherches en innovation pédagogiques, son parcours de prof l’amènera à questionner l’école conventionnelle en profondeur et adopter une pratique éducative méconnue et pourtant d’une efficacité redoutable : ne rien faire ! Offrir à l’enfant un cadre sécure, bienveillant, riche en ressources, où il pourra librement épanouir son potentiel dans les domaines qui l’intéressent.

8 Mars 2016

Ramïn FARHANGI - TEDxSaclay

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

Les débuts dans l'éolien

November 19, 2016

1/1
Please reload

Recent Posts

October 27, 2018

Please reload

Search By Tags
Please reload

Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

© 2017 by manaomanga

Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Icône sociale YouTube
Suivez nous !