Pour réussir un tel projet nous allons impliquer les autorités locales, ainsi que les Malgaches eux-mêmes. Mais cela ne suffira pas car nous savons que les mentalités sont difficiles à changer.

 

Pour cela nous nous appuierons encore une fois sur 10 points fondamentaux :

 

1 Associer plusieurs espèces les unes à côté des autres,

pour reproduire une vrai forêt naturelle. La nature n’a jamais aligné 2 hectares de peupliers. Gain de place, de maladie, baisse des températures, meilleur developpement d’écosystème.

 

2 Faire nos propres plants avec la création d’une pépinière

La maîtrise des coûts de production ainsi que des quantités nécessaires est fondamentale.

 

3 Fertiliser naturellement

En utilisant les matières des toilettes sèches nous boostons le développement des plants.

 

4 Nous produirons notre propre eau

En effet nous récupérerons l’eau de pluie de la saison humide, ainsi que la désalinisation de l’eau de mer

 

5 Utilisation du polyter 

Ce polymère divise par cinq la fréquence d’arrosage ainsi que la quantité d’eau nécessaire.

 

6 Un paillage permanent

Le paillage permet d’éviter l’évaporation de l’eau, fait baisser les températures et nourrit les sols.

 

7 En étant sur place

Nous constituons une équipe fixe formée, employée à l’année, ce qui permet de suivre ces travaux au long cours. Cela assure la pérennité du projet.

 

8 Formation des jeunes

En lien avec les écoles nous proposerons des ateliers pour les sensibiliser aux problèmes et aux conséquences de la déforestation à Madagascar. Nous les informerons des alternatives possibles.

 

9 Valoriser la forêt

Aujourd’hui si les habitants coupent autant d’arbres c’est parce qu'elle n’est pas valorisée. Nous nous lancerons donc dans la valorisation de celle-ci : valorisation de sa faune, de sa flore, du tourisme qui peut en découler. Les sols pourront être ainsi modifiés pour absorber l’eau plus facilement et limiter les dégâts lors des périodes d’inondations : un comble dans une région qui manque d’eau !

 

10 La taxe Carbonne / Le crédit Carbone

Vous connaissez tous la taxe carbone : les entreprises doivent la payer pour chaque tonne de CO² émise. Mais à l'inverse si vous capturer du CO², vous pouvez bénéficier d'un crédit carbone. A terme la forêt peut être génératrice de revenu important grâce à la taxe carbone. Une forêt en pleine croissance peut absorber de 11 à 37 tCO2/ha/an, et ainsi recevoir de 11 à 37 crédit carbone. Aujourd'hui la tonne de CO² vaut entre 15 et 25 euros et ce prix augmente régulièrement. On estime que la tonne de CO² s'échangera vers 50€ en 2022 et 100€ en 2030 soit de 1 000€ à 3 000€ à l'hectare

Suivez nous !
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Icône sociale YouTube

© 2017 - 2020 by Manao Manga

Proudly created with Wix.com